Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histo'blog

Histo'blog

Menu
Bern est-il antinapoléonien?

Bern est-il antinapoléonien?

l'historien le plus médiatique du moment
l'historien le plus médiatique du moment

A en juger par ces deux documentaires sur l'Empereur, je crois que oui...

Je vais surtout parler du plus récent.

Vous pouvez juger de ma déception. Monsieur Bern nous avait habitué à de bons reportages pleins d'anecdotes promptes à titiller ma curiosité de passionnée de la Grande Histoire. Or voilà que tout s'effondre avec le Secret d'Histoire sur Napoléon.

Au début, cela part bien. On dit bien que l'Empereur n'était pas petit. Mais après, cela part en sucette... Jugez-en plutôt...

On raconte que la bataille d'Arcole fut un échec glorifié par la propagande. On oublie allègrement que la bataille dura 3 jours et que les Français finiront par vaincre les autrichiens grâce à une belle ruse napoléonienne. C'est aussi oublier un peu vite que Napoléon est effectivement monté sur le pont pour encourager ses hommes à le prendre d'assaut et que Muiron a dû le pousser pour se prendre une balle autrichienne à sa place (Drame qui le hantera sa vie durant).

Ensuite, il y a bien sûr Joséphine. On déclare qu'en fait Napoléon l'épouse à cause d'un complexe d’œdipe et d'une vague ressemblance de la belle avec sa mère. On la fait passer pour une manipulatrice et une frivole en omettant sa complicité extraordinaire avec son mari et sa participation discrète à nombre de ses projets.

Et plus l'émission avance, plus ça empire (si j'ose m'exprimer ainsi)

Voilà que l'on dénigre à tout va... On se moque de l'Empereur physiquement, monsieur De Decker ira jusqu'à dire: "Napoléon n'était pas franchement admirablement équipé génitalement parlant", se lâchant plus que d'habitude. Très sympathique, comme si les qualités d'un homme tenaient à ces quelques centimètres...

Et voyez la suite de ce propos: "Il courrait la gueuse sans arrêt". Le voilà pervers!!! On le traîne dans la fange...

On le fait aussi criminel de guerre avec l'épisode des fusillés de Jaffa. On omet toutefois que ces hommes avaient été fait prisonniers lors d'une précédente bataille et libérés avec la promesse de ne plus combattre les Français. Ils n'ont bien sûr pas tenu parole.

Et après on y va de la calomnie... On insinue que Joséphine a couché avec Rouget de Lisle alors que c'est faux. Si Napoléon préférait Le Chant du Départ c'est qu'il trouvait la Marseillaise un peu trop sanguinolente.

Petite cerise sur le gâteau:

On déclare que Napoléon a violé Marie Waleska. Mais une minute plus tard, on insinue que la jeune femme n'attendait que cela parce qu'elle eut le coup de foudre. Je dois avouer que j'ai du mal à comprendre...

Et même Austerlitz n'échappe pas à la désinformation: quelques bribes sur le piège impérial, rien sur la campagne de 1805...

Et ne parlons ni des autres batailles ou des œuvres de l'Empereur. D'ailleurs on dit à mots à peines couverts que la guerre c'est comme l'amour, avec passion. Le retour sempiternel de la vieille lubie du Napoléon va-t-en guerre...

Franchement, je fus déçu du reportage. Il n'avait pas une telle médisance pour d'autres personnages comme De Gaulle. Allez savoir ce qui s'est passé...