Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histo'blog

Histo'blog

Menu
Quand Napoléon dit non...

Quand Napoléon dit non...

Le Vainqueur de Toulon aura le courage de refuser de participer au génocide vendéen

Le Vainqueur de Toulon aura le courage de refuser de participer au génocide vendéen

C'est non! Même plus jeune, le grand personnage a fait preuve de courage et de caractère. Il a ainsi refusé de participer aux massacres orchestrés en Vendée par le gouvernement depuis 1793.

Contrairement à ce que l'on veut nous faire croire depuis l'école, la guerre civile qui sévissait en Vendée n'est pas une petite insurrection ou une histoire de brigandage. Ce fut d'ailleurs un épouvantable génocide. Un demi million de Français au bas mot, peut-être même plus, ont été massacrés par les soldats de la République, sur ordre de Robespierre et Carnot. Aux Lucs sur Boulogne, pas moins de cent dix enfants de moins de sept ans ont été massacrés sans merci, la plus jeune victime avait quinze jours.

L'insurrection de ces paysans aidés par quelques nobles donna l'occasion aux tenants de la Terreur d'utiliser le territoire comme terrain d'essai pour une véritable épuration digne des pires méfaits du 20eme siècle. Même Gracchus Babeuf, père du communisme parle d'un épouvantable populicide.

Malgré la chute de Robespierre le 9 thermidor an II (27 juillet 1794), la guerre civile y continue de plus belle. En an III (1795), la convention thermidorienne nomme le jeune Général Bonaparte (24 ans à peine), commandant en chef de l'Armée de l'Ouest, ceux chargés de massacrer les Vendéens et les chouans bretons.

Le jeune homme va faire alors une chose très courageuse. Il va refuser de prendre son poste. Il va arguer que les haies et bocages du pays empêchent l'utilisation de l'artillerie. Mais au fond de lui, il sait que sa mission n'est pas d'attiser une guerre civile et de massacrer des femmes et des enfants français. Il n'y participera pas...

Une fois au pouvoir, il va faire beaucoup pour le pays ravagé, aussi bien en tant que Consul et Empereur. Il va amnistier les insurgés et reconstruire le pays. Il y bâtira Napoléon, appelée aujourd'hui la Roche sur Yon. Il exempt les habitants de nouveaux impôts et de service militaire pour quelque temps. Il admirait beaucoup ces Vendéens qui se battaient avec courage pour leur foi et contre la guerre déclaré à l'étranger et les nouveaux impôts, surtout Charette, un grand chef militaire, d'une bravoure et d'une intelligence remarquables.

On peut imaginer ce qu'ils auraient pu faire ensemble...

Charette

Charette