Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histo'blog

Histo'blog

Menu
Les plats préférés de l'Empereur

Les plats préférés de l'Empereur

Les plats préférés de l'Empereur

Nous savons que l'Empereur Napoléon était hermétique aux arts de la table. Pourtant, comme tout le monde, il avait ses goûts et préférences.

Il aimait les plats simples, reliques de ses modestes origines. Voyons ce qui excitait ses papilles.

L'Empereur appréciait les pommes de terre, bouillies, rôties sous la cendre au bivouac et encore plus en salade. Il mangeait également des salades de lentilles et de haricots blancs. Néanmoins, il évitait les haricots verts dont il redoutait les fils qui lui faisaient penser à des cheveux.

Napoléon adorait les pâtes, notamment avec du parmesan. A Valence, il écrivait à sa mère que ses lasagnes lui manquaient beaucoup. Parfois, il les mangeait en potage, ou les remplaçait par du riz. Il aimait aussi la timbale milanaise, gratin de pâtes à la tomate.

Il adorait les gigots et les rôtis, cuits sans ail qui lui alourdissait la digestion, ils choisissait toujours la partie la plus grillée. Il mangeait volontiers les côtelettes et de la poitrine de mouton grillée. Mais sa viande préférée restait le poulet, tout simplement rôti, à la Marengo, à la Joséphine (flambé au cognac), à la Massena (avec des artichauts), à la Duroc (lit d'oignon et de truffes)... Son cuisinier, Farcy, lui préparait une fricassé au champagne ou des quenelles de volailles.

L'Empereur aimait également les oeufs au plats et les grillades de rougets, ainsi que les vol-au-vent et les bouchées à la reine. Il mangeait aussi des boudins à la Richelieu.

L'Empereur aimait le pain et était très exigeant par rapport à sa cuisson.

Napoléon aimait la pâtisserie. Il adore les gaufres roulées et fourrées à la crème.

Il arrosait ses repas de vin, principalement de chambertin, toujours coupé d'une partie égale d'eau froide.

Il appréciait beaucoup les fruits: dattes, amandes fraiche, raisin et cerise.

Napoléon terminait avec un café fort qu'il avait découvert en Italie. Il appréciait le moka.

Et il avait un péché mignon: la réglisse.